Stéphanie Butté . Référent pédagogique ASCALI

ASCALI (Accompagner les savoirs, consolider l’autonomie linguistique.)

Dans le cadre de la lutte contre l’illettrisme, Stéphanie Butté travaille pour la Ligue de l’Enseignement de la Nièvre, qui lui a confié deux missions principales.

1er mission : Le positionnement.

Le positionnement consiste à effectuer une évaluation des savoirs de base des personnes qui sont orientées par les prescripteurs, comme Pôle Emploi, la Mission Locale, Cap Emploi, le PLI, le CADA, etc. Lors de ce premier rendez-vous, Stéphanie Butté va utiliser une grille de positionnement, qui concerne autant la lecture, l’écriture, les mathématiques, l’expression orale ou la compréhension. Suite à ces tests, une synthèse sera remise au prescripteur. Une proposition de formation adaptée sera proposée suivant le niveau d’illettrisme de la personne.

4 niveaux d’illettrisme.

Niveau : 1 et 2 regroupent des jeunes présentant des difficultés sévères en lecture et proches d‘une situation d’illettrisme.
Niveau : 3 et 4 regroupent des jeunes ayant un niveau lexical oral correct mais ne parviennent pas à comprendre les textes écrits.


Selon les difficultés de la personne, l’évaluation dure entre 1 heure et 3 heures. S’il existe une différence entre l’illettrisme et l’analphabétisme, ce dernier concernant des personnes qui n’ont jamais reçu d’enseignement scolaire, une autre distinction est à faire avec le FLE, Français Langue Etrangère, qui concerne des étrangers désirant apprendre ou consolider la langue de leur pays d’accueil. Toutefois, pour des personnes venant d’un pays francophone, celles-ci seront éligibles aux programmes de la lutte contre l’illettrisme, puisque par des acquis antérieurs à leur arrivée, celles-ci vivaient déjà dans un environnement où le français était couramment parlé, ce qui ne sera pas le cas, par exemple, pour un étranger venant d’un pays anglophone.

Pour en savoir plus sur le FLE. Conseil de l’Europe. CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues.)
https://www.coe.int/fr/web/common-european-framework-reference-languages/table-1-cefr-3.3-common-reference-levels-global-scale

Les démarches personnelles sont de plus en plus fréquentes. Elles sont initiées par des personnes qui ont été sensibilisées au problème de l’illettrisme, que cela soit en leur propre nom, pour un membre de leur famille, un ami. Il n’est pas nécessaire d’être orienté par un prescripteur afin de bénéficier d’un programme d’accompagnement de lutte contre l’illettrisme.

2ème mission : Les bénévoles.

Stéphanie Butté va organiser la mise en relation entre les bénévoles et les apprenants. Son rôle consiste autant à prendre en considération des facteurs humains, comme la bonne entente ou les incompréhensions culturelles entre un apprenant et le bénévole qui lui dispense des cours, que d’effectuer des bilans trimestriels de parcours à destination des prescripteurs. En cas d’abandon, Stéphanie Butté informera le prescripteur ; ce qui peut avoir des conséquences directes sur la prise en charge de l’apprenant par le prescripteur. Malgré des obligations administratives, les causes d’un abandon seront observées avec humanité. La Ligue de l’Enseignement est en contact avec un public fragilisé, qui a généralement honte de ses difficultés à appréhender leur langue maternelle ou tout simplement à réaliser des calculs basiques. Actuellement, Stéphanie Butté gère 45 accompagnements ; 45 apprenants et 45 bénévoles qui unissent leurs volontés afin que chacun retrouve la dignité qui leur est due, une autonomie financière, sociale et culturelle.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.